La rencontre du cheval avec le promeneur

Un bel animal

Il existe dans la grande région Famenne-Ardenne un bel animal dont l’origine est très lointaine.  Le cheval de trait ardennais est présent depuis de nombreux siècles.  “Lors de la conquête de la Gaule, l’ardennais fut utilisé comme cheval de guerre dans les armées romaines.Il était toujours utilisé au XIXe siècle pour tirer les canons de Napoléon.”(stud -book du cheval ardennais).

Il payera d’ailleurs un lourd tribu dans la retraite de Russie, treize mille chevaux périront lors de cette débâcle.  Seul le cheval de trait ardennais est revenu, aucune autre race n’a survécu à cet enfer.  Cela montre la robustesse de l’animal.

Au vingtième siècle, il est travail essentiellement en agriculture et dans les forêts pour le débardage.  De nos jours, il est utilisé pour des activités de loisir car son caractère s’y prête bien;  Il est rappelé pour des travaux de débardage bien spécifique.  Il n’abîme rien dans la forêt contrairement aux machines.

Son utilité étant beaucoup moins importante que naguère, son nombre a fortement diminué.  C’est devenu une race à protéger; le risque qu’il disparaisse pourrait être présent si des éleveurs passionnés ne continuaient pas le suivi de l’élevage.  Dans la commune de Durbuy quelques éleveurs passionnés continuent à protéger ce beau cheval.

La rencontre du promeneur avec notre ami équidé est toujours un moment agréable.  Tranquille dans sa grande prairie, il est stable fort et présent.  Il ne bouge pas.  Le vent caresse sa crinière.    Ses jambes montrent une musculature qui ne laisse pas de doute sur sa puissance.  Il est figé au sol tel un arbre ancré par ses racines.  A ce moment précis,  il donne le sentiment que même une tempête ne saurait le faire mouvoir.

Curieux, il bouge la tête, juste un peu, ni trop, ni trop peu.  Le mouvement est précis et harmonieux.  Un appel  du promeneur pour générer une rencontre est suffisant pour que le cheval se déplace.  Le pied se décroche du sol pour entamer une marche de bienvenue.  Chaque pas s’entend dans la prairie.   La démarche de ce puissant cheval est souple et laisse derrière lui un léger bruit très proche de nos propres battements de cœur.  La communion s’installe entre lui et le promeneur.  Il capte toute l’attention de celui qui l’observe.

La joie est présente.  Le bonheur de rencontrer ce mastodon  sans la moindre appréhension est délicieux.  Le cheval arrive à la hauteur du badaud. La caresse est obligatoire.  L’odeur de l’animal traverse le corps du promeneur.  Ce dernier se sent respirer.  Il en profite, il ne fait rien d’autre.  La vie est là, elle est belle, le bel ardennais est le catalyseur de ce beau moment.  Il est présent et nous pousse à la présence.

Si, lors d’une promenade,  un cheval de trait ardennais croise votre route,  prenez le temps de vous arrêter pour faire connaissance, vous vivrez peut-être la même expérience….

Emmanuël Delfosse

 

Les chevaux de trait ardennais de Stéphane Lardaux

Gîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à DurbuyGîte Durbuy - La Ferme du Pré Charmant - Gîte à Durbuy

 

 

id in suscipit risus. leo. facilisis

Pin It on Pinterest